L’UJFP a réagi à la campagne effrénée menée en Grande Bretagne contre Corbyn et contre le Labour en faisant passer Corbyn pour un antisémite afin de détourner les Juifs du vote travailliste. Cette campagne nous inquiète au-delà de Corbyn, parce qu’elle est révélatrice du vent mauvais qu’Israël fait souffler sur les gouvernements européens, non seulement sur les plus fascisants, mais sur ceux qui se prévalent de démocratie et qui font voter la résolution Maillard par exemple.

UJFP, 5 mai 2019

 

Les Juifs ont été les parias de l’Europe. Le sionisme a fait des Juifs israéliens des colons européens en Asie.

UJFP

17 novembre 2018

-  Pour justifier le refus d’accorder aux Palestiniens un quelconque droit sur leur propre terre, un député du Likoud, Miki Zohar, a pu ainsi dire dans une interview récente citée par Sternhell : « Le Palestinien n’a pas le droit à l’autodétermination car il n’est pas le propriétaire du sol. Je le veux comme résident et ceci du fait de mon honnêteté, il est né ici, il vit ici et je ne lui dirai pas de s’en aller. Je regrette de le dire mais [les Palestiniens] souffrent d’une lacune majeure : ils ne sont pas nés Juifs ».

En cette fin d’année 2018, quand on fait le bilan de tout ce qu’a fait la France en tant qu’État à propos de la Palestine et d’Israël, on ne peut qu’être consterné.

UJFP, 7 juin 2017

Le Parlement européen a voté à une très large majorité, le jeudi 1er juin, une nouvelle résolution sur l’antisémitisme. Il va sans dire que nous déplorons, une fois encore, la singularisation de l’antisémitisme vis-à-vis des autres formes de racisme. D’elles pas un mot, alors que, par exemple, l’islamophobie sévit partout en Europe et que la rromophobie tue. Mais il y a plus grave. A y regarder de plus près, ce n’est pas tant d’antisémitisme que de limitation de la liberté de parole et de criminalisation de la critique d’Israël qu’il s’agit.